vendredi 25 février 2011

Go Fuck Yourself (live01)

"Go Fuck Yourself" live @ "La Bobine" 2011.24.02 featuring Nadj.
Original version of "Go Fuck Yourself" appears on "Six City Songs" E.P.
Thanx to Cyrille for the video.

jeudi 24 février 2011

"Six City Songs" / CD digifile or 10" VINYL / 6 titres / 6 tracks / 2011.02.24
six city songs record vinyl cd
10" VINYL : 9,99 euros
      MP3s included !
DIGIFILE CD  : 5,99 euros
          


mercredi 23 février 2011

NADJ is a waste(WOooo)man

nadj
Ca fait pas si longtemps que ça que je connais NADJ. C'est surtout grâce à son groupe americana/country qu'elle fait avec Dusty Rem' : 60.000 LAKES (anciennement Les Bandits). Bref, pendant l'enregistrement elle a posté un truc sur mon facebook comme quoi j'étais casse couilles parce que elle pouvait "pas faire une featuring avec nous alors que les autres oui patati patata tu fais chier". Alors que oui on en avait parlé mais j'étais aux fraises et dans le jus (de fraises, donc, j'imagine) et j'ai zappé.
Résultat, deux jours avant la fin des prises je l'ai appelée et laissé groso merdo le message suivant : "Okay, raboule ta fraise demain ou après-demain et j'ai au moins deux chansons à te faire faire, hin hin hin".
Elle s'est ramené le dernier jour et ne savait ni ce qu'elle allait chanter, ni sur quoi (et moi non plus).
Pour la détendre d'emblée, on lui a fait faire quelques cris et sifflets sur "High". Puis on est passé aux choses sérieuses avec "GO FUCK YOURSELF" où elle me soutient tout du long, puis à "GONE", qui est un vrai duo. Elle a écouté la démo quoi, deux ou trois fois, m'a ensuite écouté faire mes prises, et nous a envoyé le pâté (aux fraises donc) que vous pouvez écouter ici:
Résultat on était tous sur le cul et la fraise s'est transformée en banane radieuse. Et deux minutes après qu'elle eut fini, on pliait le matos pour aller fêter le réveillon.
Quelques questions à cette chère NADJ :

-----Favorite record ? 
N: impossible to answer it changes with the mood.
-----Best show ? 
N: on DVD "Calexico at Barbican"
-----Your idol ?  
N: David Eugene Edwards
-----Your hangover remedy ?
N: drink no more.
-----Worst thing a man ever told you ?
N: "you're not perfect (speaking about my body) but I'll deal with it"... asshole!!!!!!
-----Next tattoo ?
N: flower around my old tatto
-----Any stocks in Wall Streets ?
N: pffff ....
---- Do you think man really went on the moon ?
N: not sure about what the moon really is.
----- What do you wanna say about your featurings with us ?
N: YEAAAAAH

Merci Nadj.

dimanche 20 février 2011

LULL is a wasteman

lull
On connait tous Lull  dans le groupe parce qu'il joue dans Settled In Motion, qui sont bien établis dans le coin et ailleurs. D'ailleurs leur bassiste Colin joue aussi dans Modern Folks dans lequel joue aussi Dimitri. Une vraie partouze cette scène musicale ....
Son nouveau projet solo sous son nom est bien cool et pour notre premier vrai concert acoustique au Ciel on avait tous trouvé que ça serait la première partie idéale. A tel point qu'après il a fait pas mal de nos premières partie (et il en fera surement plein d'autres). Ce garçon a du talent et en plus il est charmant et agréable à vivre. On lui a naturellement demandé s'il voulait poser sa voix sur une de nos chansons, il a choisi "High". Et ça donne ça :
Youpi !!!!!
Brève entrevue :
------Favorite record ?
L: It changes everyday.
-----Best show ?
L: Calvin Russell @ l'Entrepot, Grenoble,  a long time ago... (Jose: funny, I worked on that show, summer of 1995)
-----Your idol ?
L: Ethan Johns.
-----Your hangover remedy ?
L: Going back to sleep !
-----Worst thing a woman ever told you ?
L: "you're talking too much" haha.
-----Next tattoo ?
L: I didn't think about it.
-----Any stocks in Wall Streets ?
L: A lot ! but please keep the secret
---- Do you think man really went on the moon.
L: Maybe...but what a stupid idea anyway !
----- What do you wanna say about your featuring with us ?
L:  I opened for the Wastemen on several shows and I was always waiting for "High" while the Wastemen were on stage, so it was cool to sing on it.

Merci Lull.

mardi 15 février 2011

Tone Club : MARSHALL Class5

tone club
Dans un des précédents posts on parlait d'un vieux monstre de 100 watts  et 27 kilogs (si si).
Voici un bébé de 5 watts et 37 grammes (j'éxagère à peine).
Il se trouve qu'il a BEAUCOUP servi pour l'enregistrement du deuxième disque.
Comme je l'ai taxé à Rémi, je le laisse disserter sur ce petit machin totalement incroyable. A toi, grand sachem :
-------------
La meilleure chose depuis le Super Lead (Plexi).....
......peut-être pas mais presque. C'est certain qu'à part les Marshall 2204 et 2203 rendus célèbres avec la série JCM 800 (ils existaient quand-même depuis 1975), le Class 5 est sans contradiction le meilleur exemple récent de ce que Marshall sait faire le mieux.
UN TRUC SIMPLE : 1 canal, 1 speaker, 2 lampes (EL84 et ECC83), 4
boutons et 5 watts.
Pour couronner les tout, le Class 5 est sublime....il est beau. Le même "look" que le Bluesbreaker (fameux Marshall utilisé par Clapton, hé oui encore lui, sur Beano, hence the name) avec le basketweave, le binding blanc et doré....etc etc...
Attention aux 5 watts....... ce petit cube est très très puissant (note de Jose : je confirme, on s'est arraché la tête avec en le mettant à SIX) ..... A l'origine destiné à être un "bedroom amp" (grande la
bedroom, très grande) Marshall, dans sa troisième livraison, a ajouté une sortie speaker "atténué" afin de le rendre "vraiment" utilisable sans arracher les murs. Il est vraiment puissant. Il gagne largement, par exemple, sur un Deluxe Reverb Fender qui est de 18 watts. Marshall a réussi dans une petite boîte à reproduire ce qui est si cher aux utilisateurs de Super Lead: la "touch sensitivity"......c'est à dire la dynamique. Sur un Super Lead le volume à.......disons 6. Tu joues
doucement, ça sonne tout doux (sans rien toucher hein..). Tu te mets à attaquer comme un bûcheron, ça sonne comme une tronçonneuse...... Hé ben ce tour de force.....est possible avec le Class 5 à plus petite échelle.
Je passe sur les problèmes de "rattling" (vibration audible à haut volume) de la première génération, plus ou moins résolu avec les deux générations suivantes (si vous voulez en savoir plus...courrez sur les forums ils regorgent tous de topics sur le sujet mais ici c'est pas l'objet). En fait le vrai problème n'est pas tant "mécanique" que la tendance de la lampe de puissance d'origine (EL84) à être
microphonique. Bref, même sur un exemplaire de la première génération, si la EL84 est de qualité, pas de rattling....
Il est maintenant dispo en vert et en rouge..... Il coûte environ 350 euros (autour de 250 d'occaz) et il est super portable.....
La meilleure recette : Class 5 => 4 x 12 Greenbacks.........et roule ma poule !! TONE Monstrueux.
Il apprécie particulièrement les P-90.
La morale de cette histoire.....et bien d'autres: Pourquoi se prendre la tête quand la simplicité reste ce qu'il y a de mieux ? ;o)
PS: les 5 watters sont un vrai marché dans lequel plusieurs marques se sont lancées : Blackheart, VOX,  Fender, Epiphone...etc etc...
Une video à l'arrache prise pendant l'enregistrement de "Go Fuck Yourself", issu de Six City Songs". La gratte est une GReco EG800.

marshall class 5

mardi 8 février 2011

mardi 1 février 2011

LAM SON is a Wasteman

lam son
Lam Son a enregistré notre premier disque "Seven Cevennes Cicadas" (co-produit avec Franck Hedin), et le disque qui sort prochainement "Six City Songs".
Avant ça j'avais enregistré avec lui le dernier album de Firecrackers.
Ça se passe toujours vite et bien entre nous pendant les enregistrements, même si une fois pour un titre de Firecrackers il m'avait fait faire 137 prises de chant pour UNE chanson (si si, je vous jure).
Avec Jose & the Wastemen on n'a pas eu ce genre de loisirs puisque pour le premier disque on a fait 7 chansons en 7 jours, et pour le prochain 6 chansons en 6 jours.
A part ça il déteste les "Stratocaster", les pédales "flanger" et "chorus", et vous pouvez en savoir plus sur ce qu'il fait en allant >ICI< même si c'est pas bien à jour pour l'instant.
Faisons connaissance (enfin vous, surtout) avec le briscard.
- Qu'est-ce qui a été le plus pénible pendant cet enregistrement ?
LAM SON : le froid! à part ça je pense que tout s'est très bien passé.
- quelle chanson sonne mieux a la fin que sur les démos ?
LAM SON : toutes je pense, il n'y a pas de comparaison possible. Les morceaux ont tous évolués dans une direction qui leur est propre.
- sur quel titre t'es tu le plus fait plaisir comme producteur ?
LAM SON : je pense que c'est "Everyday", j'ai rarement eu l'occasion de faire sonner de grands espace et ce parti pris est flatteur pour le morceau.
Sinon j'ai pris beaucoup de plaisir à enregistrer les différents "guests" de ce disques, surtout que ces derniers étaient prévus à la dernière minute (ndr : vous en saurez plus bientôt sur ces fameux guests). Ils ont pu ajouter leur patte et cela toujours dans l'intérêt du morceau. Mais globalement, cet enregistrement a été une expérience agréable, productive, sans tensions ni problème d'ego. Nous étions tous là pour faire un bon disque.
- penses tu pouvoir assumer le fait d'avoir enregistré une strat' sur ce disque ?
LAM SON : J'aurai préféré m'abstenir de l'admettre publiquement, mais peu importe c'est incontestable, c'est cette guitare qui fonctionnait le mieux sur la partie de "Everyday" qu'on a enregistrée. Encore une fois, je suis là pour faire un bon disque, et parfois je dois mettre mon ego de coté et enregistrer ce qui sonne le mieux. Je me suis forcé à oublier Yngwie Malmsteen, Eric clapton  et la dégaine 80's de Mark Knopfler, et j'ai pensé très fort à Hendrix et aux premiers Floyd.
- quelle guitare t'as le plus impressionné et pourquoi  ?
LAM SON : la Tokai ! (ndr : LS95Gold Top). Merveilleux, tout en précision sans être clinique, une très belle dynamique et une sonorité tout en chaleur. 
- quel ampli t'as le plus éclaté et pourquoi ?
LAM SON : le Marshall Class 5, ça faisait bien longtemps que je n'avais pas entendu un ampli récent sonner de cette façon là, bien plus polyvalent qu'il n'y parait, qui "colle" à la guitare, avec un grain et un timbre sans fioriture. Ca m'a rappelé un bon vieux Marshall JMP ... mais en 5 Watts ! Pas de soucis niveau puissance, sur un bon 4*12" et volume à moitié ... on sort vite de la cabine ! Résultat, c'est plein, compact, dynamique ... bref, droit à l'essentiel !
- penses tu que nous serons disque d'or ?
LAM SON : sans aucun doute, d'ailleurs, où sont passés mes royalties?
- (toussotements)