lundi 21 mars 2011

Tone Club : Gibson J200

jose and the wastemen tone club gibson j200
Jose : Cher Dusty Rem', le premier disque de J&W, "Seven Cevennes Cicadas" sonne tel qu'il est à cause de ta J200, car quand on a testé les grattes et les amplis avec les producteurs, ils en sont tombés fous et m'ont dit "tu joueras TOUT là dessus"(j'étais content d'avoir emmené tous les amplis pour rien ;-), ce qui n'était pas prévu du tout. Tu peux nous en dire plus sur cette gratte en particulier et sur la Gibson J200 en général ?
Dusty Rem' : En particulier....... J'ai trouvé cette J-200 sur Gbase.com, repère de dealers tous aussi escrocs les uns que les autres.... En gros quand vous voyez un prix sur Gbase il faut retrancher au moins 25% pour avoir à peu près la valeur cohérente. Le dealer du New Jersey pour ma J200 est un "Vintage Gear Provider" pour quelques studios de New York. C'est ce qui explique la modification du chevalet (détails plus loin). J'ai échangé des mails avec le vendeur pendant près de six mois avant qu'on puisse se mettre d'accord sur un prix . Sinon elle est de 1966 (début du déclin chez Gibson / départ de Ted MacCarthy). La J-200 a toujours été ma guitare-à-croustille de rêve.... C'est en regardant le DVD de Tom Petty (en fait il explique quand il a fait sa toune "The Waiting"....bla bla bla et il s'étire le bras et sort une J-200 et joue la toune...) que le clou s'est enfoncé. Auparavant j'avais une Ibanez 698 (très bonne copie de J-200) de 73. C'est donc ma deuxième acoustique.

En général....... La J-200 a été fait à la demande de Ray Whitley dans les années 30. C'était un des nombreux "singing cowboy" de l'époque...comme Gene Autry, Roy Rogers....etc etc. Withley voulait une guitare particulièrement ostentatoire..... Gibson a fait le reste. De très très rares J-200 ont été construites avec back and sides en brazilian rosewood. Pour rigoler un peu, Elderly (gros dealer de vintage aux USA) en ont une en stock depuis plus d'un an, un exemplaire de 1943 (de mémoire) ils la vendent genre 125 000$. C'est une "One Owner"... elle est immaculée. Sinon il y a eu plusieurs générations de J-200 depuis le début. La constante: back and sides en érable et "solid spruce top". C'est l'érable qui lui donne un son cristallin (bright) et c'est la dimension de la caisse qui lui donne ses basses bien velues (cette guitare aime les grosses cordes). La principale modification au fil des générations concerne le chevalet. Il a toujours eu sa forme caractéristique de moustache mais son design a varié. Je résume:
    •    Au début, chaque corde avait un "plot" ajustable en hauteur avec moustache ouverte (30's, 40's).
    •    Ensuite, ce fut le "bone saddle" courant (la barre diagonale) avec moustache ouverte (40's 50's, 70's.....).
    •    Ensuite, ce fut l'abération.....Gibson tellement fier d'avoir le Tune O Matic qu'ils en on affublé la J-200 de 62 à 68 avec en plus les moustache serties de nacre. La mienne avait donc à l'origine ce ToM qualifié de "tone sucker" je précise, sur une acoustique.
    •    Aujourd'hui c'est le retour à la configuration 50's, bone saddle et moustache ouverte.
Après le reste c'est anecdotique (manche 3 ou 5 pièces, pickguard ciselé ou sérigraphié....) ..... Il faut éviter les modèles tout début 70's et leur pickguard vissé sur la table et le barrage double X qui coince (donc empêche de vibrer, donc empêche de sonner ) le chevalet sous la table........
Je précise que tout ce que je dis viens d'une croisement entre les bouquins et plusieurs conversations avec des dealers et luthiers.
gibson j200 wastemen


11 commentaires:

  1. Je dois avouer que les articles du Tone Club me manquaient un peu...

    C'est d'ailleurs un bien bel article que vous nous avez pondus là ! La J200 (dont j'ignorais totalement l'histoire, bien qu'il me semblait tout de même qu'elle avait été faite pour les cowboys) est une superbe guitare...

    Je la trouve un peu contraignante à jouer cependant, de par son corps très volumineux. Mais c'est justement ce corps jumbo si énorme (je suppose, en partie) qui lui donne cette sonorité si caractéristique.
    Je n'en ai essayé une qu'une seule fois mais j'ai eu une vraie sensation "3D" avec. Ce n'est pas évident à décrire mais ma guitare me paraissait très fade ensuite...

    Max

    RépondreSupprimer
  2. ola Max, je ne sais pas quel modèle tu as utilisé, masi celle de Remi dont il est question ici est un pur bonheur, notament un manche fin et totalement incroyable. Mathias a chopé une réédition de chez Epiphone qui est très bien aussi (on s'en sert dans nos sets acoustiques) mais évidemment pas comparable. IL faudrait vraiment que tu l'essayes un jour, tu serais conquis !

    RépondreSupprimer
  3. Hey,

    Je ne doute absolument pas des qualités sonores de la J200 de Rémi. Simplement, je ne suis pas à l'aise sur les guitares de type Jumbo. Le corps est trop gros. Je préfère les corps de type 00 ou 000.
    Mais je ne demande qu'à l'essayer pour peut être changer d'avis ;-)

    Le guitariste avec qui je joue en ce moment a une Gibson Southern Jumbo (qui est en fait plus proche d'une dreadnought). C'est un vrai régal à jouer.

    RépondreSupprimer
  4. La Southern Jumbo est une gratte MER-VEILL-EUSE.
    Elle est tout ce que n'est pas la J200.....

    C'est impossible de savoir laquelle est la meilleure tellement elles sont complémentaires. La J200 ...c'est du velours pour les oreilles. La SJ est un peu plus "dure" plus près d'une Martin mais en gardant le "softness" que seul une Gibson peut avoir. C'est LA gratte folk...c'est qd mm la grande soeur de la J45.

    SJ= mid et J200= high end et deep deep bass.

    Les deux ensemble donnent une cathédrale.

    Sinon le bout de Petty sur Youtube est précisemment celui qui m'a convaincu.... Rien de particulier mais je me suis dit qu'il me fallait une gratte comme ça.

    La J200 est addictive.... tu la prends, tu joues.... tu te rends compte 3hres après que t'es encore en train de jouer. Complètement envoûté par le velours sonnore.

    RépondreSupprimer
  5. à quand une réunion du Tone club , où l'on pourrait essayer , toucher , sentir , boire des coups , fumer des clopes ..............
    Parce que tout ça me donne envie :)

    RépondreSupprimer
  6. 100% d'accord avec toi Davy ;-)

    RépondreSupprimer
  7. eh beh tiens je vais y réfléchir, on pourrait se faire un truc fin juin à la campagne, avec petit concert acoustique le soir autour d'un barbecue ... vers le lac de Charavines par exemple ;-)

    RépondreSupprimer
  8. Yes !!!!
    On amène tous nos vieilleries , des merguez et des bières !!

    RépondreSupprimer
  9. J'aime quand un plan se déroule sans accroc (et avec des merguez)

    RépondreSupprimer
  10. c'est cool mais j'ai vu les prix là, c'est moins cool ! Jé

    RépondreSupprimer