lundi 31 décembre 2012

BYE BYE 2012 !

JANVIER 2012: passer son temps à fignoler la pochette de l'album "Twice upon a Time" et à préparer les listings promo pour sa sortie en juin. Mastering de l'album à Paris chez "Mercredi 9" avec Fred Carayol.
FEVRIER 2012: préparation des outils promo, et reprise des concerts. Tournage et sortie du clip de "I need a Million" réalisé et shooté par Lull (qui chante aussi sur "High" dans l'album), en 4 heures dans le local de répétition, avec un budget de 47 euros (les 5 rouleaux de gaffer tape, 2 paquets de chips, 2 packs de 24).
MARS 2012: gestion de batteurs, suite au départ imminent de Dimitri. Passeront jusqu'en août nos amis Ben, Vadim, Davy, Jonathan puis Niko. Rien que ça.
AVRIL: hormis la merde habituelle de préparation promo de l'album, on note une grosse teuf' (à perte) à l'Amperage de Grenoble pour la soirée "Extra-Ball #1", histoire de fêter la sortie locale de l'album qu'on a reçu dans les temps (exploit).
Démarchage de tourneur : rien.
MAI 2012: coup de fil de Radical Production :
"-Allô ? Jose ? THE KILLS veulent que vous fassiez les premières partie de leurs dates françaises calées en catastrophe avant leur date au Stade De France, vous êtes partant ?".
-C'est une blague ?
-Pas du tout. Et c'est pour la semaine prochaine.
-OUI OUI OUI ON EST DISPO AHAHA JE PLAISANTAIS BIEN SUR AHAHAH SUPER ECOUTE C'EST sssSSssUPER JEjeJE JEjeJEJ EJE JEJEJ"
- Envoie ta fiche tech', on se rappelle demain".
Et ce fut fabuleux. Merci Alison, merci Jamie. MERCI. Et encore merci.
JUIN 2012: sortie de l'album, en auto-distribution pour le CD (Un dimanche étant en litige avec le distributeur historique qu'on ne citera pas, et les autres demandant des conditions surréalistes que je ne détaillerai pas ici, car j'ai envie de rester poli). Distribué sinon sur iTunes et toues les autres merdes numériques (Spotifoutre et autres bidules). Achat des magazines musicaux pour voir les chroniques: aucune. Merci les gars. Epluchage de playlists de radio pour voir si on est joué: quedalle. Merci les gars.
Démarchage de tourneur: une touche .... qui ne se confirmera pas.
JUILLET 2012: on s'arrache au Canada pour notre deuxième périple là-bas. Série de concerts énormes,  avec l'incroyable Jonathan Beaumont à la batterie, embauché sur place après une répétition de 2 heures pendant laquelle c'est LUI qui nous apprend nos morceaux. Tournage du clip de "One More Time" à Chicoutimi avec les membres de 44 et THE Mark Parker. Planant.
Démarchage de tourneur : rien.
AOUT 2012: relances media. Quedalle. Merci les gars.
Démarchage de tourneur : rien.
SEPTEMBRE 2012: Relances media: wallou. Niko officie comme nouveau batteur de type officiel en se faisant dépuceler devant 3000 personnes à la fête de la Bastille. Pour l'occasion (et les nerds de la gratte) on ne joue qu'en open de sol, passqu'on a 5 minutes pour faire un linecheck et 30mn de show. Enorme.
Démarchage de tourneur : rien.
OCTOBRE 2012: Un article/interview d'un page dans Abus Dangereux, avec "One More Time" sur le CD sampler. Merci pour de vrai, les gars.
Novembre: sortie du clip de "One More Time". La critique cinématographique s'emballe.
Enorme concert à Paris ("La Boule Noire"), invités par nos potes de LAFAYETTE.
Relances media: makash bono.
Démarchage de tourneur : rien.
DECEMBRE 2012: on répète comme des tarés pour une occasion spéciale (la fin du monde, souvenez-vous) en proposant seulement des reprise de Heavy Metal du début des années 80 en concert à l'Amperage. Sous le nom des METAL WASTEMEN (sans Rémi ni Niko, mais avec Jü.D.Bud et le fabuleux Tony Cracker). Hautement jubilatoire.
Sinon, bah, pas de relance media, qu'ils aillent se faire mettre.
Démarchage de tourneur : rien.

Et sur ce, on vous souhaite une putain de bonne année 2013 !!!
Pour nous, on ne sait absolument pas ce qui nous attend. Comme d'habitude !
On espère juste que vous continuerez à nous suivre et à nous supporter. Merci à toutes et à tous !

mercredi 26 décembre 2012

Just be FREE MP3



CHRISTMAS TIME ! Download this unreleased track for free (click on "Download" button above). It's the original version of "Paris" before we had the chance to have Doug Pinnick sing it on the album.
NÖEL ! Téléchargez ce titre inédit gratuitement (cliquez sur le bouton "Download" ci-dessus).
Il s'agit de la version originale de "Paris" avant qu'elle ne soit chantée par Doug Pinnick sur l'album.

lundi 10 décembre 2012

THE METAL WASTEMEN: 21/12/2012

Le vendredi 21 décembre, c'est la fin du monde.Pour l'occasion, on fait un set de Jose & the Wastemen, et plus tard dans la (folle) soirée intitulée "Tomorrow Never Dies" on revient avec THE METAL WASTEMEN pour vous asséner des reprises de : ACCEPT, CHEAP TRICK, SAXON, TYGERS OF PAN-TANG, METALLICA, BLACK SABBATH, MÖTLEY CRÜE, W.A.S.P..../// THE METAL WASTEMEN c'est, de gauche à droite sur la photo:
-  Mat Max (Jose & the Wastemen, Modern Folks ...)- Jü.D.Bud (Bud Spencer's Clout, General Cluster ...)- Tom Tom Bullet (Lull, Settled in Motion ...)- Mojo Jojo (Jose & the Wastemen, Firecrackers ...)- Tony Cracker (Vegas Parano, Firecrackers ...)
/// Des photos d'une répétition 
(c) photo Jessica Calvo




jeudi 18 octobre 2012

FREE MP3s

You can follow the BUY link to buy (CD or digital), or DOWNLOAD for free, we don't give a shit anymore.
Vous pouvez suivre le lien BUY pour acheter (CD ou digital), ou télécharger gratuitement (bouton DOWNLOAD), on s'en bat les couilles.

lundi 8 octobre 2012

EXTRA-BALL : WASTEMEN vs LAFAYETTE


LAFAYETTE qui participe sur notre album, et sort le sien ces jours-ci, sera en tête d'affiche.
Galanterie oblige.
Plein de surprises sur la setlist et les participants ...
Des flippers dans la salle pour jouer pas cher, bref, une chouette soirée en perspective ...
On vous attend nombreux !!!
>> BILLETTERIE




mercredi 26 septembre 2012

ABUS DANGEREUX


CLICKEZ POUR LIRE / CLICK TO READ
Le numéro 124 d'ABUS DANGEREUX inclut un CD sur lequel figure "One More Time", aux côtés de Radio Moscow, Turbonegro et plein d'autres. Supportez ABUS DANGEREUX !!!

samedi 15 septembre 2012

NICO is a wasteman


2012, aura été l'année du batteur dans le calendrier Wastemen: Davy, Ben, Vadim, Jonathan ...
Le nouveau venu est le mystérieux Nico, qui navigue entre XI° et XX°, entre burgers et vinyles. 
Il a fait sa première date avec nous début septembre pour la fête de la Bastille à Grenoble, devant 2000 personnes. Ca s'est bien passé.

Que viens tu faire dans la galère Wastemen ?
-Me refaire une musculature de rêve.

Batteur préféré ?
- Claude François ...heu... non ...merde... John Bonham ( je les confond toujours ces deux là !!!).

Valides-tu la récente crête de Mathias ?
- Oui ça faisait longtemps que je n'avais pas vu un Punk... Ça fait du bien... Ça rajeunit.

A ton avis Rem' joue plutôt aigu ou très aigu (attention il y a un piège) ?
-  De toute façon je n'ai plus d'aigu ! Je dirai aigu !!!

Ton album de chevet en ce moment ?
-Jose and the Wastemen, pour des raisons techniques évidentes, pas pour la qualité du disque bien sur !!!

Sinon la vie, ça va ?
- Plus que jamais Heureux : E-R-E

jeudi 9 août 2012

JONATHAN is a Wasteman

JONATHAN BEAUMONT drums batterie wastemen montreal quebec
Montreal, 21 juillet 2012.
Mathias et moi avons atterri depuis peu, et nous sommes déjà au Saint-Sulpice avec notre hôte Sandra qui a eu la gentillesse de venir nous cueillir, frais comme des gardons, à l'aéroport. 
Oui je sais, le Saint-Sulpice: une place pour touristes, pour français, blah blah...
Rien à foutre. C'est pas plus cher qu'ailleurs et c'est de loin la plus belle terrasse de Montreal, avec sa petite fontaine qui fait du bien dans une chaleur avoisinant les 35 degrés. Par contre OKAY cette année au service restauration c'est de la merde: les nachos sont pourraves à souhait. Pour la bière ça va, c'est le principal, surtout dans une chaleur avoisinant les 36 degrés. 
Nous attendons Jonathan Beaumont, qui doit être le batteur pour nos 7 dates québecoises, dans un sentiment mêlé d'impatience et de supense à la Hitchcock. On ne l'a jamais eu au téléphone, ni vu; j'ai juste échangé deux ou trois mails avec lui et envoyé les chansons de notre répertoire type, incluant les reprises. 
Le gars avait pas été plus loquace que ça dans nos échanges, et ne semblait pas inquiet pour la suite. Ce qui me faisait parfois flipper. Mais bon, conseillé avec enthousiasme par Mark Parker des Fuses, je me dis que ça doit forcément le faire.
Le voilà qui arrive, Jonathan, voix grave à la Barry White, accent du lac Saint-Jean, lunettes, bermudas, sandales, pépère, en vacances le mec. On discute de tout et de rien histoire de faire connaissance autour d'une autre bière qui fait toujours du bien dans une chaleur avoisinant les 37 degrés.

A ce moment là, pauvres fous que nous sommes, nous ne savons pas encore que ce mec a un talent hors du commun. Nous ne savons pas encore qu'avec lui nous ne ferons qu'UNE et unique répétition de ... UNE heure. Soit: le répertoire version courte, puisqu'il rentrera tout du premier coup, nous mettant même à l'amende après les chansons pour nous dire que NOUS on ne fait pas comme sur le disque. Ah ouais tiens c'est vrai. Un tueur. 
Nous ne savons pas encore que sur les chansons qu'il n'a pas eu (des nouvelles de chez nous ou des reprises qu'on a décidé de faire) il va les passer du premier coup, les doigts dans le pif. 
Scotchés qu'on était .... 
Nous ne savons pas encore que dans certains moments de live ou nous partirons en sucette bien comme il faut (genre "tiens si en fait on faisait un mix de "Josephine" de Bo'Diddley couplée à une version toute personnelle de "Mannish Boy" de Muddy Waters qui durerait 15 minutes ?") le gars ne bronche pas, il suit sans sourciller (ce qui serait dur car Jonathan joue les yeux fermés 99% du temps. Et même après c'est lui qui leade et dirige le bouzin, en te calant des plans pas possibles à droite à gauche, et que je te fous ça en contretemps, et que je breake pendant 3 mesures et demi en retombant sur mes pattes, et que je  (dé)double le tempo, et que je te contre-shuffle et que je te ...... 
Un mutant.
Nous ne savons pas encore non plus que Jonathan, que nous appelons désormais affectueusement "Le Dompteur de Brochets" dixit une appellation de Mark Parker, nous initiera avec succès à la pêche (brochet, doré, ouitouche, perchaude) et se révélera être un compagnon de route à l'humeur toujours joyeuse et égale, un citoyen impliqué dans la vie politique de son pays. Si vous voulez le mettre en rogne sur ses grands chevaux, parlez lui des libéraux et des media couvrant les grèves étudiantes qui secouent le Québec depuis six mois. Ou des morons qui font du seadoo sur le lac Saint-Jean.
Au final il se révélera vraiment, mais alors vraiiiiiment, comme un sacré musicien... Le Québec a vraiment de la chance.

Nous voici revenu en cette vieille France, il nous manque déjà, alors on en profite pour lui poser quelques questions:

-Jonathan, quel est ton batteur préféré ?
Si on parle de rock, John Bonham est selon moi celui qui représente la vrai façon de jouer de la batterie à ce niveau. Son feel « layback» permet au groove de respirer et le son de sa batterie demeure à ce jour légendaire.Que dire également de toute sa contribution au niveau du vocabulaire rock ? Il fût notamment le précurseur et l'inspiration à ce niveau de tous les batteur issus de la musique Grunge par la suite, dont Dave Grohl qui fût pour moi un autre très important. 

Dans le jazz, mes batteurs préférés sont Elvin Jones, Tony Williams et Brian Blade. On parle ici de batteur qui ont poussés les limittes de l'instrument. Leur âmes et leur vie ont été entièrement consacré à la musique et quand je les entends jouer, c'est tout le génome de l'humanité que j'entend, c'est la nature, l'Afrique. Ils sont la prolongation de la beauté exprimée par l'univers au niveau de la batterie. 

Maintenant, pour la musique plus « alternative» ou pop, les deux grands batteurs important sont selon moi sont Ringo Starr et Phil Selway. Ringo et son oeuvre avec les Beatles ne sera jamais égalée. Il est un vrai musicien qui joue pour la musique et qui comprend le rôle de la batterie (celui d'être un instrument accompagnateur) et de l'importance des silences. Il est toujours au service de la musique en fait, et pour faire ça comme batteur, ça demande beaucoup d'humilité et d'intelligence musicale. Pour le second, Phil Selway du groupe Radiohead, et bien c'est pour les même raison que Ringo. Il est aussi sous-estimé mais son oeuvre est celui d'un grand artiste qui contribue à faire avancer la musique et la beauté musicale.



-Ton groupe préféré ?
J'ai eu plusieurs groupes préférés au cours de ma courte histoire. Mais depuis un bout je suis fan de Radiohead parce qu'ils réussissent toujours à me surprendre. Mais j'ai grandi en écoutant beaucoup de Pearl Jam, Soundgarden, Red Hot Chili Peppers, The Beatles etc...

-Qu'as tu le plus apprécié en jouant avec nous ?
Et bien vous êtes de chics types!!! On vous adopterait ici au Québec les mecs. 
J'ai bien aimé la douceur de la barbe des Wastemen qui se marie à merveille au tone riche et parfois coupant de Rémi. Et en plus, vous avez du talent à la pêche!!

Qu'as tu le moins aimé en jouant avec nous ?
Je ne peux vraisemblablement pas parler de Hockey avec les Wastemen. 
Bon, il y a Mathias qui m'a parlé de ses Loups Hurlants de chez pas trop où (ndw: il s'agit des Bruleurs de Loups de Grenoble en fait). Mais bon, à part la bière et les loges gratuites qu'il y a là-bas pour boire de la bière (ndw: Mathias est VIP au bruleurs de loup), je pense qu'il y connait pas grand chose. 
Et finalement, un désodorisant en spray pour femmes au musc, ça reste dans le nez longtemps!
(ndw: oui avec Mathias on met du déo de femme au musc et on assume)

-Penses tu que Mathias puisse faire carriere en reprenant du Demis Roussos ?
Je crois que Mathias est le fils spirituel de Demis Roussos. Chaque fois qu'il nous faisait une de ses interprétations, je le voyais en lui. Il m'a même fait un clin d'oeil à un moment donné comme pour me dire que oui, Mathias était bien l'enfant élu.

-Que conseilles-tu comme matériel pour pêcher du brochet dans le Saguenay ?
Pour prendre du gros brochet dans le Lac et bien je vous conseille la classique cuillère rouge et blanche Dart Devil, un spinerbait jaune et vert ou un bon gros rappala floating articulé orange ou bleu. 
Voilà, succès et gros brochet garanti! 
Parlez-en à Mathias!!
--------------------
Merci, Jonathan
photo (c) Kim Martel

mardi 7 août 2012

We're back

On est de retour en France, sauf Rem' qui fait trainer, le veinard ...
Sous peu (et surtout quand on pourra), on postera plus de photos et de videos du Québec 2012, promis juré craché.
On a même tourner de quoi (a priori) faire un clip à Chicoutimi. Le temps de trouver du temps et un PC équipé pour le monter, et hop, il sera en ligne.
En attendant, rendez vous ici pour voir déjà quelques extraits du périple, il y a des ajouts de temps à autre.
++

mardi 31 juillet 2012

dimanche 3 juin 2012

TWICE UPON A TIME on AMAZON

"TWICE UPON A TIME", our first 18 tracks double album is now available for digital downloads on many platforms.
Here's the link for AMAZON
11,98 for the complete album
69 cents for a track.



mercredi 16 mai 2012

GONE live acoustic LA ROCHELLE 2012


Live LA ROCHELLE 2012 "La Sirene" opening for The Kills.

dimanche 13 mai 2012

DUSTY live acoustic BORDEAUX 2012


opening for The Kills / Rocher de Palmer / Bordeaux / 2012.05

samedi 12 mai 2012

MORE FUN live acoustic, BORDEAUX


"More Fun" live acoustic in Bordeaux, May 2012, opening for the Kills.
Thanx to Alison, Jamie, Pascale, Kta, Doudou. That was awesome.
More videos coming soon here.

dimanche 6 mai 2012

We need a MILLION

 

samedi 14 avril 2012

DAVY is a wasteman

Davy (le mec qui fait vaguement caca sur la photo) remplace notre fabuleux Dimitri ces temps-ci (car Dimitri joue dans 67 groupes et habite à 1700 km). On vous rassure, Dimitri joue TOUJOURS avec nous (sinon on le tue).
Bon, ceci dit, Davy aussi est très occupé: il joue dans VEGAS PARANO et TOWERBROWN, s'occupe des MOUNTAINS SESSIONS, produit avec sa structure DIRTY RECORDINGS... et se casse à Seattle en juillet.
Son dernier concert avec nous ça sera jeudi soir à l'Amperage/Grenoble.
On a déjà joué ensemble car il faisait parfois du clavier et des percussions dans FIRECRACKERS. C'est un guedin des instruments cools et il bafouillé ici sur sa Kay Sizzler (passque Monsieur joue AUSSI de la guitare).
Un garçon bien occupé, donc.
Entrevue vite fait sur le gaz.

-----Disque préféré ?
Je suis trop gourmand pour n'en avoir qu'un seul, mais on va dire Nirvana Nevermind. C'est le premier vrai album que j'ai acheté et en K7 s'il vous plaît. j'étais ado et j'ai pris ça en pleine gueule, je ne m'en suis toujours pas remis !

-----Meilleur concert ?
Le dernier en date, c'est à dire week-end à Berlin pour allez voire The Blacks Keys ! C'est le cadeau de Noël que ma offert ma bien aimée.

-----Ton idôle ?
Al Bundy

-----Ton remède anti-gueule-de-bois ?
Je ne bois pas.... J'aimerais bien mas je n'y arrive pas.

-----Pire chose que t'ait dit une fille ? 
La liste est trop longue !

-----Prochain tatouage ? 
Un ça suffit.

-----Des actions à Wall Streets ? 
Euro Tunnel et quelques bons du Trésor Russe.

---- Tu crois que l'homme est vraiment allé sur la lune ?
Bein oui c'est passé à la télé.

----- Qu'est-ce que tu veux dire sur le fait de jouer avec nous ? 
Rémi ne joue pas aussi fort qu'on le dit !




Merci Davy

dimanche 18 mars 2012

Marshall SUPA FUZZ

marshall supa fuzz
Bonjour, nous avons droit aujourd'hui à une revue "TONE CLUB" par Laurent, supporter de longue date de Jose & the Wastemen. La parole à Laurent, donc:

Je suis l'heureux propriétaire d'une Marshall Supa Fuzz de 1969 (made by Sola Sound) acquise il y a quelques mois de mains de son premier propriétaire à un prix pour le moins raisonnable (XXX euros / prix caché par nous-même pour pouvoir faire encore de bons plans su rle net / Wastemen crew) quand on connaît la rareté et le "prix eBay" du produit mais aussi au vu de l'état quasi-immaculé de la bête malgré son grand âge (si ce n'est que les pieds d'origine ont été paumés et le "compartiment" à pile PP4 désormais adapté pour une 9V carrée, une pile qui n'existait pas encore à l'époque). 

Pour situer, la Marshall Supa Fuzz, c'était vers fin 60's début 70's la pédale de choix de Pete Townshend, Jeff Beck, Steve Hackett (Genesis), Ron Asheton (Stooges).  Clapton aussi s'en serait servi dans Cream (bien qu'il n'ait jamais confirmé).  
Pour certains, c'est donc THE holy grail, mieux encore que la Tone Bender MK II dont elle est le clône presque parfait, la différence étant qu'avec la Supa Fuzz, ça crépite moins, le son est plus compressé et les larsens sont beaucoup plus musicaux.
Tout ça avec 3 transistors Mullard OC75, quelques condensateurs Ducati & "mustard"... si c'est pas beau tout ça. 
Une sacrée bébête que j'ai depuis mon acquisition appris à connaître et apprivoiser pour au final kiffer ma race (ndr: wallallaradim).  
Car s'il s'agit bel et bien d'une pièce de collection de plus en plus introuvable au même titre que la Tone Bender MK II, la pédale la plus recherchée sur la planète (à moins que ce ne soit le Dallas Rangemaster), cette fuzz est également une énorme TUERIE sonore ! En effet, c'est tout simplement la meilleure pédale que j'aie jamais eue entre les mains. 

C'est quoi l'astuce alors, en quoi est-elle si canon, cette pédale ? 
Et bien, contrairement à la très grande majorité des autres fuzz, elle respecte super bien l'équilibre sonore du signal qu'elle reçoit : ça ne creuse pas dans les médiums (typique de la fuzz de base !) et les médiums sont vraiment beaux et riches, c'est pas agressif pour un sou dans les aigus, et les basses sont bien serrées et bien compressées, ce qui assure un superbe soutien.  
Bref, elle enterre mille fois ma vieille Fuzz Face que j'ai récemment revendu.  Son seul défaut : même avec les deux potards à fond, y'a un petit volume drop quand on engage la pédale. Mais comme j'ai la chance de pouvoir l'utiliser via mon GigRig Pro14 qui intègre un système de préamp, je peux facilement corriger ce petit problème.
Le fin mot de l'histoire : si vous en cherchez une, armez-vous donc de patience... et commencez d'ores et déjà à économiser :).

Merci Laurent.


mercredi 7 mars 2012

The Beauty and the Beast

The album will be released on June 1st 2012. Preorder.

L'album sortira le premier Juin 2012. Précommandez.

photo(c) Arnault Breysse

mardi 10 janvier 2012

The HOLY MOUNTAIN video


"The Holy Mountain".
For MOONCHILD SS12 collection.
Directed by Thibaut Piotrowski .
Music: "Heading for the Holy Mountain" by Jose & The Wastemen (feat Nadj).
Models : Victoria Werle and Apollo Thomas.

mardi 3 janvier 2012

KAY Sizzler

guitar kay sizzler 1957 K4144
Chers ami(e)s.
Aujourd'hui c'est Tonton Davy qui se colle au Tone Club. Batteur au sein de TowerBrown & Vegas Parano, Davy est aussi guitariste, et atteint du syndrome de la Quête du Tone, à un niveau presque aussi grave que Dusty Rem'. Si si, c'est possible. Alors les enfants installez -vous confortablement, Tonton Davy va vous raconter la belle histoire de la guitare KAY". On espère pouvoir vous présenter une petite vidéo sous peu, et d'ailleurs une vidéo à chaque post ça serait bien, je sais, on me demande à chaque fois.

Pour continuer dans la lancée des vieilles guitares américaines qui ont fait le bonheur des baby-boomers, je vais vous parler des KAY.
D'abord pourquoi Kay, parce que Jack White ! J'ai énormément trippé sur son son de guitare et aussi sur le look , je me suis donc mis en quête d'infos sur les différentes guitares qu'il utilisait, et là ce fut la découverte pour moi d'un monde magique, le monde des guitares vintage à petit prix, qui sonnent et qui ont de la gueule !
Et où peut-on en trouver un max ? Sur « la Bay » comme dirait notre chère Dusty !
Alors voilà, depuis il ne se passe pas une semaine sans que je regarde un peu ce qui se vend dans les différentes marques 60's (Kay, Harmony, Silvertone, Supro et j'en passe...).
Il a bien évidemment fallu un jour que j'en achète :-)
Aujourd'hui je vais vous parler des Kay et de ma dernière acquisition : Une kay Sizzler de 1957, numéro du modèle K4144 !
Kay c'est un peu comme Supro (cf le post sur la Supro Sierra), c'est une marque qui s'est lancée à fond dans la guitare électrique, les basses et les amplis entre les années 30 et 60. Ils étaient basés eux aussi à Chicago et eux aussi ont travaillé avec les catalogues Sears et Montgomery Ward. A la différence d'autres marques, Kay faisait des guitares dans toutes les gammes, et a même endorsé des guitaristes de jazz très célèbres tels que Barney Kessel... (ndJ: Barney Kessel faisait partie du "Wrecking Crew" de Phil Spector).
Ma Kay Sizzler est un modèle assez rare, j'en ai vu que très rarement en 3/4 ans de recherches, et je vous avoue que j'avais pas mal flashé dessus. J'adore le look très 60's avec sa plaque très pointue et sa finition « pailleté » appelée «  Black Zolotone » ! Ce modèle est apparu en catalogue très peu de temps, entre 57 et 59 je crois. C'est une guitare de type solidbody avec un manche collé, deux micros simples bobinages (attention aux parasites!) un sélecteur 3 positions et quatre boutons (2 volumes , 2 Tona). Elle est dotée de mécaniques Kluson comme sur la Lespaul Junior. Il y a un réglage manche typique de ces années là qui se situe sous le talon du manche et qui je pense agit sur un trussrod. Le chevalet est en bois et au-delà de la douzième case, la guitare n'est pas super juste !
Le sélecteur et le sillet ne sont pas d'origine, la guitare mériterait une petite planimétrie, mais je m'en fous un peu, elle est jouable comme ça et c'est comme ça que je l'aime !

guitar kay sizzler 1957 K4144
guitar kay sizzler 1957 K4144
guitar kay sizzler 1957 K4144